mardi 19 septembre 2017

Saint Julien de Voventes dans un Rondeau de François Villon

" Si je parle un peu poitevin,
Ice m'ont deux dames appris.

Elles sont très belles et gentes,
Demeurant à Saint Generou
Près Saint Julien de Voventes,
Marche de Bretagne ou Poitou"


Saint Généroux est actuellement dans les Deux-Sèvres.
Saint-Julien de Vouvantes est aux marches de Bretagne et de l’Anjou, non du Poitou, assez  loin de Saint Généroux !
 Sans doute -t-il rencontré les deux dames lors de son séjour à Angers
"Villon passe l’année 1456 à Paris. Vers Noël, il gagne Angers pour fuir une maîtresse « qui m’a esté felonne et dure », dit-il dans le Lais. Dans ce poème espiègle de 320 vers (40 huitains), il dit adieu à ceux qu’il connaît, amis et ennemis, en leur faisant à chacun un legs imaginaire, plein de sous-entendus ironiques"


Sur le site de la commune on lit :

"La fondation de Saint Julien De Vouvantes remonte au XIème siècle, après les invasions normandes, les populations cherchent refuge dans les forêts.
La commune tient son nom d’un miracle qui serait survenu en sa chapelle au XVe siècle. Étape sur la route des galères de Brest à Toulon, le bourg servait régulièrement de relais pour les prisonniers. On raconte que l’un d’entre eux ayant prié avec une grande ferveur saint Julien de lui accorder le pardon, il aurait vu ses chaînes tomber, et ce à trois reprises. La nouvelle remonta jusqu’à Tours, ou l’évêque, lui-même grand fidèle de la mémoire du saint, aurait alors proposé à la ville, à l’époque sans nom, de rendre hommage au martyr en adoptant le sien. Les terres appartenant au seigneur de Vouvantes, on compléta le  nom de la ville avec son patronyme. "
Peut-être aussi que Saint Julien était un saint qui intéressait particulièrement Villon.

Non ! le pape François ne boit pas du Muscadet comme vin de messe !

"« Le pape François a choisi, en guise de vin de messe, le muscadet biodynamique de Guy Bossard, l'un des pionniers de cette méthode. » L'info, qui nous avait échappé, est tombée, dimanche 17 septembre, à l'heure de la communion. Farfelue ? Impossible, elle est signée François-Régis Gaudry, l'animateur de la très respectée émission « On va déguster » sur France Inter."

https://www.ouest-france.fr/europe/vatican/vin-du-muscadet-au-vatican-un-canular-5255171

C'était un vieux canular !

lundi 11 septembre 2017

Le Congrès International des Camélias aura lieu à Nantes en 2018

" En 2018, se déroulera à Nantes le congrès international des camélias (ICS 2018). Tous les deux ans, amateurs et professionnels du camélia (chinois, japonais, australiens, néo-zélandais, américains, anglais, italiens, espagnols…) se réunissent dans un des pays membre de l’International Camellia Society.
" Nantes, patrie en France du camélia, « la ville aux cent jardins », qui prépare ses jardins depuis plusieurs années, en prévision de 2018, et  où vous pourrez à votre rythme découvrir ses richesses botaniques.

dimanche 10 septembre 2017

Le bourru 2017 est arrivé à Nantes



Caves des Bords de Loire
La Boire d'Anjou
sur la Levée de la Divatte
La Chapelle Basse-Mer

Acheté au marché du dimanche au Vieux Doulon à Nantes

Excellent, très doux

Retour du marché du Vieux Doulon


Chez Rémy mon producteur de légumes, de nombreuses variétés de tomates et un beau potimarron, le premier de la saison
Chez mon marchand de vin, dégustation de bourru...de bord de Loire et achat d'une bouteille. Excellent, très doux.


Houblon en bord de l'Erdre

Promenade aujourd'hui sur les bords de l'Erdre en direction de la Beaujoire, rive gauche.
Trouvé cette plante grimpante. J'ai pensé à du houblon.
J'ai vérifié avec le Aichele, quelle est donc cette plante ? (Fernand-Nathan)

Humuluas lupulus. Cannabinacées
Plante grimpante
Fleurs minuscules jaune-vert
Plante dioïque







Feuilles opposées, longuement pétiolées, palmées, à 305 lobes

305 lobes !!! même si je compte les "dents" on est loin du compte !


Tige vrillant à droite, à poils rugueux

Forêts aux abords de rivières ...

samedi 9 septembre 2017

Un producteur d'arbres fruitiers (Variétés anciennes et de pays et Variétés modernes)

Et c'est du bio.

Nous recherchions des variétés et porte-greffes adaptés au climat et aux sols des Pays de la Loire. Et nous avons trouvé à la Fête des plantes de cette année à Nantes.



"Vous trouverez sur ce site des variétés anciennes de pommiers, poiriers, pruniers, cerisiers, abricotiers et pêchers, adaptés aux sols et au climat des Pays de Loire.
Les scions sont greffés en février-mars sur des porte-greffe adaptés à nos sols. Ils sont plantés début avril et sont binés et arrosés si besoin jusqu'en juin. Ils sont ensuite paillés et l'arrosage est arrêté afin de renforcer le système racinaire des scions. Le travail du sol est réalisé à l'aide de la traction animale."

Il offre une liste impressionnantes de pommiers, de poiriers etc.

On y trouve la De l'estre bien connue en Limousin. C'est la première fois que j'en trouve en nord Loire.
Et ce sera pour nous l'occasion de visiter la région de Segré.

 « Segré ville de renom, deux rivières et deux monts, deux églises et deux ponts, autant de belles filles que de maisons. »